Guy LERDUNG

SPORTS : rallyes autos , tennis, voilie

« Je cours donc je suis. » Pour paraphraser René Descartes, le sport suscite de nos jours un engouement auquel il est difficile d’échapper. De l’amateur au professionnel, du privé au public, de l’Antiquité à nos jours, l’activité physique a toujours caractérisé l’être humain. Nos ancêtres des sociétés de chasseurs-cueilleurs la pratiquaient sans même y penser.

  • Flyboarding en Floride

    Le Flyboard est un engin à sustentation hydro propulsée. Il permet à son utilisateur de se déplacer au-dessus de l'eau, de plonger et bondir hors de l'eau tel un dauphin et de réaliser d'innombrables figures de freestyle.C'est un nouveau sport extrême qui frôle la science-fiction. - Le flyboard fonctionne à l’eau : un tuyau est relié à un jetski afin que le moteur de celui-ci fournisse l’eau sous pression qui permet à l’utilisateur de s’envoler à plus de dix mètres de hauteur en fonction de la puisance du jet-ski. Ce nouveau sport connaît déjà un grand succès. Cocorico, c'est une invention française de Franky Zapata.

  • Kitesurf en Floride

    Le kitsurfeurs de June Beach, à proximité de Juno Beach en Floride, se sont régalés : température de l'océan à 26°C et un vent idéal pour ce sport extème. Le kitesurf exige des sites adaptés, notamment en termes d'espace, permettant sa pratique sans risque. Des accidents, parfois mortels, avec la difficile coexistence avec les activités de baignade. Il y a différentes disciplines : Vague, wakestyle, Freestyle, vitesse. Quelques kitsurfeurs dépassent la vitesse de 100km/h. Moi j'ai apprécié le spectacle :=)

  • Monaco, école de voile, dériveur "Optimist"

     L'Optimist est le dériveur d'apprentissage par excellence pour les enfants : on en trouve dans n'importe quelle école de voile ! C'est un bateau assez simple, léger, peu cher, et solide dans sa version école de voile : il est parfait pour débuter la voile. Il s'adresse surtout aux enfants de 7-8 ans à 14-15 ans. Mais on peut débuter l'Optimist dès que l'on sait nager, et continuer jusqu'à 80 ans ; on se sentira juste un peu à l'étroit :=).

  • Monaco, école de voile dériveur Laser Bug

    Le Laser Bug est un petit dériveur destiné à l'initiation de la voile pour les enfants. Plus puissant et plus réactif qu'un Optimist, il est également plus facile à manier. Le Bug est un vrai petit dériveur au look moderne. Caractéristiques Techniques: Longueur : 2,60m Largeur : 1,30m Poids de la coque : 46 kg Surface de la voile Crazy : 3,8m²

  • Monaco, école de voile, dériveur "Topaz Omega"

    L’OMEGA est un bateau spacieux et facile à manoeuvrer. Il peut être utilisé comme un bateau familial car son très grand cockpit permet d’accueillir 6 personnes. Mais l’OMEGA est aussi un bateau sportif pour un équipage double qui veut pousser au maximum cette belle carène en utilisant trapèze et spi asymétrique

  • Monaco, école de voile dériveur Laser

    Le Laser est une classe de dériveur monotype très populaire. C'est un solitaire, c’est-à-dire qu'une seule personne peut monter à bord pour barrer et régler la voile . La onception de Bruce Kirby met l'accent sur la simplicité et la performance. Comme son petit cousin le Topper, le Laser a été dessiné dès l'origine pour être transporté sur un toit de voiture (même modeste), son poids assez faible et son mât en deux parties permettent ce procédé. Lancé en 1970, il est devenu un des dériveurs les plus répandus dans le monde. Caractéristiques techniques : Longueur : 4,23 m Maître-bau (largeur) : 1,42 m Déplacement : 59 kg Voilure : 7,06 m2

  • Monaco, régates catamarans CG32

    J'ai pu admirer quatre catamarans de course CG 32 dans la baie de Monaco. Ces voiliers volent littéralement sur l'eau grâce à leurs foils. Le voilier monégasque " Le Malizia" dit le "Rusé"  a été ainsi baptisé en hommage à Fransesco Grimaldi, un génois arrivé par la mer en 1297 et qui a établi la dynastie des Grimaldi. Le skipper Pierre Casigarhi est le second fils de la Princesse Caroline de Monaco. Au terme des trois jours de course ponctuées par 11 manches, Jérôme Clerc (Realteam) remporte la victoire devant Team Engie barré par Sébastien Rogues puis Malizia mené par Pierre Casiraghi,

  • Monaco, régates catamarans M32

    J'ai découvert et admiré cinq catamarans M32 qui se sont affrontés devant la nouvelle digue de Monaco. Le format de course et la cadence imposée par l’enchaînement des courses ont offert des régates très ouvertes. L'équipage monégasque de Guido Miani (Neverland) termine troisième au général. C’est la première fois qu’un tel évènement est organisé en Principauté de Monaco.  Classement général final : 1. Riccardo Simoneschi (Italia Sailing Team) 27 pts 2. Richard Davies (Section 16) 28 pts 3. Guido Miani (Team Neverland) 32 pts 4. Jacopo Plazzi (FCC Team) 35 pts 5. Hakan Svensson (Vikings) 59 pts

  • Monaco, régates de voiliers J70

    Durant toute la saison hivernale, la baie monégasque s’anime avec la présence de plus de 300 régatiers de 12 nationalités différentes qui participent aux Monaco Sportsboat Winter Series Après les Melges 20 ce sont les J70 qui se sont confrontés dans la baie de Monaco. Ces régates ont pour objectif de permettre à des équipages expérimentés, professionnels ou amateurs, de préparer au plus haut niveau les grands rendez-vous de la saison à venir.

  • Monaco, régates de voiliers Melges 20

    Durant toute la saison hivernale, la baie monégasque s’anime avec la présence de plus de 300 régatiers de 12 nationalités différentes qui participent aux Monaco Sportsboat Winter Series. C’est la flotte des Melges 20 qui a ouvert le bal des régates. Résultats après 4 manches : Valentin Zavadnikov (Synergy), MON, 17 points Krzysztof Krempec (Mag Tiny), POL, 20 points Alexander Novoselov (Victor), RUS, 21 points  

  • Monaco Formula E-Prix 2021

    Pour sa quatrième édition dans les rues monégasques, les monoplaces électriques empruntent pour la première fois cette année le circuit complet de 3,3 km utilisé par la F1. Les 24 pilotes de renommée mondiale traversent  la Place du Casino de Monte-Carlo et le célèbre tunnel, soulignant par conséquent les progrès technologiques ainsi effectués par la discipline depuis sa création en 2015. Voici le classement des pilotes du GP de Monaco : 1er Antonio Félix Da Costa  DS E-TENSE FE 21(DS Techeetah) 2 ème Rob Frijns Audi e-tron FE 07 (Envision Virgin Racing) 3 èmeMitch Evans  Jaguar I.Type 5 (Jaguar Racing) Malheureusement Jean-Eric Vergne le français n'est que quatrième.  

  • Monaco Formule E-Prix 2019

    Le Monaco E-Prix, troisième du nom, s'est déroulé en Principauté le samedi 11 mai 2019. L’autonomie de la FE de deuxième génération (GEN 2) permet aux pilotes de participer à une course avec une seule et unique monoplace. La course dure désormais de 45 minutes + 1 tour. Une fois le temps imparti écoulé, les pilotes auront un dernier tour à boucler avant le baisser du drapeau à damiers. Cette année, trois « anciens » pilotes de Formule 1 débarquent à leur tour dans les baquets de Formule E : Pascal Wehrlein a rejoint Mahindra Racing, Felipe Massa a opté pour l’écurie Monégasque Venturi et Stoffel Vandoorne a fait le pari HWA RACELAB, nouvelle écurie en FE. Mes photos on été prises depuis le virage Louis Chiron (Voir plan du circuit) Résultats :  1er Le français Jean-Eric Vergne formule-E DS E-Tense FE19 2ème Oliver Rowland (Grande Bretagne) Formule-E Nissan IM01  3ème Felipe Massa (Brésil) Formule-E  Venturi VFE

  • Monaco, Formule 1 2021

    Max Verstappen (Red Bull) a remporté le 78e Grand Prix de Monaco en menant de bout en bout et en profitant du forfait de dernière minute de Charles Leclerc, dont la Ferrari est restée au garage alors qu’elle aurait dû partir en pole position. A cause d’un arbre de transmission arrière gauche probablement touché samedi lors du crash de Leclerc contre le rail à la Piscine Le podium de cette édition sans histoire, sans incident sur la piste, sans accrochage et sans la moindre sortie de la voiture de sécurité, a été complété par Carlos Sainz (Ferrari) et Lando Norris (McLaren), qui ne pouvaient pas espérer beaucoup mieux.

  • Monaco, Jaguar I-PACE eTROPHY.

    La grande nouveauté de 2019, dans la Principauté de Monaco, c’est le Jaguar I-PACE eTROPHY. Première compétition de véhicules électriques de production, le constructeur Jaguar a mis en en scène la première voiture de série électrique à batterie le SUV I-PACE qui a été modifiée pour la compétition. Le constructeur espère écrire une nouvelle page dans l'histoire de l'auto électrique grâce au circuit monégasque. Mes photos on été prises depuis le virage Louis Chiron (Voir sur la carte du circuit)

  • Monaco, Grand Prix historique 2016

    Le Grand Prix historique de Monaco existe depuis 1997. Il se déroule, tous les deux ans, sur le même circuit que le Grand Prix de Formule 1 avec en plus le charme des voitures anciennes qui nous proposent une rétrospective splendide des courses automobiles.

  • Monaco, essais grand prix de Formule 2015

    Le Grand Prix de Monaco se dispute sur un circuit mythique que chaque pilote rève de gagner. Gagner à Monaco est très difficile, les voitures passant à quelques cm des rembardes de sécurité. C'est la première fois que j'assiste aux essais de ces bolides que ce soit des Porsche Super Cup, des GP2, des Formules E à moteurs électiques et la catégorie reine les Formules 1. Je n'ai pas toujours été bien placé et je n'avais pas mon 500 mm ce qui fait que certaines photos agrandies manquent un peu de piqué.