Eglises romanes

  • Eglises romanes de Saintonge (Charente maritime)

    435 Eglises romanes de Saintonge (Charente maritime)
    L’extension de l’art roman en Saintonge, Charente-Maritime, est liée à un essor démographique et économique, et au développement des pèlerinages, celui de Saint-Jacques-de-Compostelle notamment. Un tel engouement exigeait de la place pour loger davantage de fidèles dans les églises. C’est ainsi que dans la Saintonge des 11ème et 12ème siècles, l’art roman produisit un ensemble architectural et ornemental des plus riches et des plus singuliers
  • Aime, basilique romane Saint Martin

    14 Aime, basilique romane Saint Martin
    La Basilique romane Saint Martin, qui se trouve au centre d'Aime en Savoie, date du XIe siècle et fut construite sur une basilique romaine et d'une église paléochrétienne. Elle a abrité un prieuré bénédictin dépendant de Saint Michel de la Cluse.  On peut y voir des peintures murales datant du XIIe et début XIIIe siècle, ainsi qu'une crypte du VIe siècle et un musée lapidaire. La basilique Saint Martin est construite sur le même plan que certaines églises préromanes comme l'église carolingienne Notre Dame de Pritz (Laval): une grande nef sans transept débouchant sur un Chœur en trèfle.La hauteur de la nef est possible du fait de l'absence de voute en pierre. Classée monument historique depuis 1875, elle n’est plus, depuis plusieurs siècles, un lieu de culte.
  • Andernos les Bains, église romane saint Eloi

    27 Andernos les Bains, église romane saint Eloi
    L’Église Saint-Éloi construite sur une partie des vestiges gallo-romains d'Andernos les Bains, était un relais du pèlerinage de Saint-Jacques-de-Compostelle. Eglise romane du XIème siècle, elle est aussi l’un des plus anciens édifices religieux du Bassin d’Arcachon. Au fil des siècles, l’édifice s’est agrandi, notamment au XIXe siècle avec l’ajout d’un curieux clocher porche qui, à mon avis, défigure l'église. Les beaux vitraux contemporains sont de Raymond Mirande maître émailleur et vitrailliste bordelais. L'église est orientée Nord-Sud contrairement à l'orientation habituelle Est-Ouest.
  • Cognat, église romane Sainte Radegonde

    8 Cognat, église romane Sainte Radegonde
    L'église romane Sainte Radegonde de Cognat-Lyonne, dans l'Allier, a été construite au XII ème siècle. Elle en a conservé son clocher octogonal, ses hauts pignons auvergnats à l'avant du transept et son chevet tri-folié. C'est le seul vestige du village, qui fut détruit pendant les guerres de religions opposant catholiques et protestants.Malheureusement, comme beaucoup d'églises, elle était fermée
  • Lanton église Notre Dame

    11 Lanton église Notre Dame
    L'église notre Dame, de Lanton, de style néo roman, dont l’origine remonte au XIIème siècle a subi de nombreuses transformations tout au long de son histoire. Seule la base des murs soutenant la nef, et la partie supérieure de celle-ci subsistent encore dans leur état d'origine. L’abside romane est remarquable par ses colonnes engagées et sa corniche à modillons sculptés. Elle reste la plus ancienne église du Bassin d'Arcachon. L'église se situe sur la voie littorale du chemin vers Saint-Jacques de Compostelle.
  • Neuilly en Donjon, Eglise Sainte Marie-Madeleine

    8 Neuilly en Donjon, Eglise Sainte Marie-Madeleine
     L'église Sainte Marie-Madeleine est une église romane du XI-XIIe.  Le linteau et le tympan  du portail occidental sont datés vers 1140. Elle est située à l'est du département de l'Allier , sur la commune de Neuilly-en-Donjon, dans la région appelée les Basses Marches du Bourbonnais. D'importants travaux de rénovation (toiture, charpente, façade occidentale, portail) ont été entrepris entre 2008 et 2010. J'ai découvert cette église en 2011, mais malheureusement elle était fermée comme beaucoup d'églises actuellement.
  • Thoronet, abbaye

    18 Thoronet, abbaye
    Construite à la fin du XIIe siècle dans l'arrière pays du massif des Maures dans le Var, l'Abbaye Cistercienne du Thoronet est l'une des « trois sœurs provençales » (avec les Abbayes de Sénanque et Silvacane). L'ensemble du monastère présente une architecture de la plus belle époque romane de Provence, dégageant une impression d'unité et de grande sérénité. Elle se cache parmi les chênes dans un site sauvage et isolé.
  • Valbonne, abbaye chalaisienne

    19 Valbonne, abbaye chalaisienne
    L’Abbaye de Valbonne est l’exemple parfait de l’art roman chalaisien, très proche de l’art primitif cistercien simplifié : chœur plat, nef unique, une seule chapelle aux bras des transepts. Une profonde sérénité se dégage dès l’entrée : bel appareillage de pierres finement jointoyées. Le sol en très légère pente conduit vers le chœur en signe d’humilité. Simplicité, austérité : aucune sculpture ne distrait l’œil ; douze croix de consécration en relief sur les murs ajoutent à la spiritualité du lieu.
  • Villeneuve-lès-Avignon, Charteuse Notre Dame du Val de Bénédiction

    20 Villeneuve-lès-Avignon, Charteuse Notre Dame du Val de Bénédiction
    Fondée par le pape Innocent VI en 1356, la chartreuse Notre Dame du Val de Bénédiction,de Villeneuve-lès-Avignon dans le Gard, est l'un des plus vastes et remarquables monastères de l’ordre des chartreux avec une église, trois cloîtres, quarante cellules er de nombreux jardins. Le centre du grand cloître servait de lieu de sépulture aux moines enterrés à même la terre La chapelle Saint-Jean-Baptiste, dite aussi du pape Innocent VI, située à l'intérieur de la chartreuse, possède plusieurs fresques réalisées vers 1355 par Matteo da Viterbo dit Matteo Giovannetti.