Colmar

  • Colmar, la Cour d'appel, journée du patrimoine

    29 Colmar, la Cour d'appel, journée du patrimoine
    La Cour d'Appel de Colmar participait pour la première fois à la journée du patrimoine, ce qui m'a permis de faire des photos de l'intérieur de l'édifice. L'édifice de la Cour d'Appel de Colmar, en Alsace, inauguré en 1906, est typique de l'architecture allemande et est inspiré par le baroque allemand du XVIII° siècle. Il présente des analogies avec  le palais du Belvédère de Vienne. Les matériaux utilisés sont le granit, le grès et le marbre. Intérieurement, un imposant escalier d'honneur domine le hall d'entrée. Ce dernier est entouré de colonnades et comporte un décor varié représentant des figures mythologiques et populaires.Dans la galerie se trouve une tapisserie des Gobelins du XVIIème siècle reproduisant une célèbre fresque de Raphaë l représentant "Attila chassé de Rome"  
  • Colmar, la gare ferroviaire

    15 Colmar, la gare ferroviaire
    Le Kaiserreich a bâti en 1907 à Colmar en Alsace, une nouvelle gare d'après les plans de la gare de Dantzig en Allemagne. Elle est constituée d'une gare aux marchandises et d'un bâtiment voyageurs de style Art nouveau d'une longueur de 105 m avec un beffroi d'une hauteur de 36 m. L'édifice est construit en grès gris de Phalsbourg et en briques rouges. Lorsque l'Alsace-Lorraine  redevient française, au lendemain de la Première Guerre Mondiale, l'aigle impérial qui se trouvait sur le fronton du bâtiment voyageurs est remplacé par les armes de la ville de Colmar. L'inscription « Erbaut 1905-06 » devient « Anno Domini 1905-06 » Les deux verrières, de Jean le GAC , datant de 1991, sont réalisées à dessein en noir et blanc, .  Elles auront été autant contestées que célébrées d'une facture classique et figurative , plus BD qu'autre chose. Cela fait longtemps qu'elles ne choquent plus.
  • Colmar, la maison des Têtes

    26 Colmar, la maison des Têtes
    Construite en 1609, la Maison des Têtes, de Colmar en Alsace, est attribuée à l’architecte Albert Schmidt, également auteur de l’ancien presbytère protestant de l'église St Matthieu et de la maison dite des Chevaliers de Saint Jean. La Maison des Têtes, bel édifice de la Renaissance allemande, doit son nom aux 106 têtes qui ornent une riche façade sur laquelle s’élève un oriel de trois étages. Le pignon de l’édifice décoré de volutes et d’ailerons, est surmonté de la statue d’un Tonnelier (1902), œuvre d’Auguste Bartholdi. La Maison des Têtes a été l’objet d’une restauration en 2012.