Alsace

J'aime ma terre l'Alsace, Province bénie des Dieux : 

- ses villages fortifiés, leurs Dolders (portes de pierre), leurs beffrois et leurs remparts encore bien conservés, 

- ses villages couverts de fleurs, des géraniums à toutes les fenêtres,  

- ses maisons à colombages ayant défiées le temps souvent couronnées de nids de cigognes 

- ses enseignes engageantes aux frontons des commerces,

- ses vignes superbement entretenues recouvrant, ondulant comme des vagues, les coteaux des collines alsaciennes au pied du massif vosgien,

- ses ruines de nombreux châteaux moyen-âgeux attaqués par les ronces, 

- ses églises magnifiques romanes, gothiques ou baroques...

 

  • Route des Vins d'Alsace

    29 Route des Vins d'Alsace
    La route des Vins d'Alsace, la plus ancienne de France, s'étire du Nord au Sud sur 170 km. Elle relie Marlenheim au Nord à Thann  au Sud en passant parmi les plus belles villes et villages alsaciens : Colmar, capitale des Vins d'Alsace, Eguisheim, classé parmi les plus beaux villages de France et village préféré des français, Hunawihr, Riquewihr et Mittelbergheim classés parmi les plus beaux villages de France et Kaysersberg, village préféré des français, font partie des étapes prestigieuses de cette route. On y découvre également:  - des vignes ondulant comme des vagues, sur le piémont des Vosges. 49 sur 51 grands crus s'y retrouvent. - des villages fortifiés, leurs dolders (portes de pierre) et leurs remparts encore bien conservés.  - des maisons à colombages ayant défiées le temps.  - des enseignes engageantes aux frontons des commerces.  - des ruines de nombreux chateaux moyen-âgeux.  - des églises magnifiques baroques, gothiques ou romanes. Bonne balade.      
  • Altkirch, Alsace

    26 Altkirch, Alsace
    La ville d'Altkirch, capitale du Sundgau, est située au sud de l'Alsace, à proximité de la Suisse, de l'Allemagne et de la porte de la Bourgogne. Elle fut fondée au XII° siècle par les comtes de Ferrette. À partir de 1215, Altkirch se dote de remparts munis de tours et de 3 portes. La tour du Schlaghaus (Hôtel de la Monnaie) et la porte de Belfort, également appelé Vieille Porte, en sont des vestiges. Jusqu'en 1845, l'église d'Altkirch occupait l'emplacement de l'actuelle place de la République et le château se trouvait sur l'actuelle place de l'église.
  • Ammerschwihr, Alsace

    42 Ammerschwihr, Alsace
    Etymologie d'Ammerschwihr "Le domaine du chef alémanique Almarik" Ammerschwihr est un charmant village viticole situé sur la route des vins d'Alsace et sur le Chemin de Compostelle.  Il a été incendié et détruit à 85% par les bombardements de décembre 1944 et janvier 1945 lors de la bataille d'Alsace. Seuls la porte haute et deux tours des fortifications témoignent encore de l'intérêt pittoresque qu'offrait jadis cette petite ville 
  • Barr, Alsace

    34 Barr, Alsace
    La ville de Barr, située au pied du Mont sainte Odile, se trouve sur la route des vins d'Alsace. Elle est la capitale viticole du Bas-Rhin. La vigne du Clos de la Folie Marco donne à la ville un cachet particulier car c'est l'unique clos en Alsace à avoir été préservé au coeur d'une ville Son centre historique, remarquablement préservé, possède un grand nombre de belles maisons à colombages.
  • Bergheim, Alsace

    39 Bergheim, Alsace
    Dans un paysage riant et vallonné, Bergheim, cité médiévale en Alsace, située au coeur du vignoble alsacien. est une des rares bourgades alsaciennes à avoir conservé la quasi-totalité de son enceinte médiévale du XIVe. La fortification de la Ville  est tout à fait remarquable par son état de conservation puisque la double enceinte est encore bien visible sur presque toute sa longueur, mais surtout parce que la totalité de ses tours flanquantes et une tour-porte sur les trois subsistent. En y flânant on y découvre en plus des remparts : la mairie du XVIIe, son église gothique du XIVe, le vénérable tilleul millénaire à l'ombre duquel se déroulaient les fêtes populaires dès 1300, les vieilles maisons de vignerons et un beau cadran solaire  du début du XVIIIe  dont l'inscription au sens profond rappelle la précarité de la vie "Sicut umbra fugit vita" ; comme une ombre fuit la vie…
  • Châtenois, Alsace

    17 Châtenois, Alsace
    Châtenois est situé sur la route des vins, sur les conteforts vosgiens, au pied du Hahnenberg (530 m) et à 18 km de Colmar Ce village possède le plus grand cimetière fortifié d’Alsace. C’est ainsi que l’on appelait autrefois le périmètre fortifié qui englobait l’église  et son quartier. Siège du pouvoir politique, il servait aussi de refuge aux habitants en période de conflits. Il est protégé par une double enceinte de forme rectangulaire à angles très arrondis, des fossés et plusieurs tours dont seule subsiste la fameuse  « Tour des Sorcières» qui rappelle que Châtenois a connu, comme tant d’autres cités, ces procès iniques au cours desquels on brûla plusieurs personnes accusées de sorcellerie. L'église Saint-Georges construite entre 1759 à 1761  occupe la partie sud du "quartier du château" (ancien cimetière fortifié de l'époque médiévale) Le clocher roman date du XII° siècle, à échauguettes de surveillance, est couvert de tuiles émaillées. Les concerts d'orgue y sont fréquents car l'acoustique est excellente.
  • Colmar, Alsace

    63 Colmar, Alsace
    Etymologie de Colmar : "Le colombier" Colmar est une ancienne ville de la Décapole, la ligue des dix Villes Libres alsaciennes faisant alors partie du Saint Empire Romain. Sa situation, au centre du vignoble alsacien, proche du piémont vosgien, lui vaut le surnom de « capitale des vins d'Alsace». Elle possède un des musées les plus visités de France : le musée Unterlinden abrite le rétable d'Issenheim, chef d'oeuvre de Mathias Grünewald, connu dans le monde entier. Ce musée est en pleine extension. Je ferai un petit diaporama lorsqu'il sera ouvert au public. Également dans le domaine culturel, Colmar est la ville natale du créateur de la statue de la Liberté à New-York, Auguste Barholdi et de Jean-Jacques Waltz, plus connu sous le nom de Hansi, caricaturiste, polémiste et dessinateur. La maison Pfister vient de faire l'objet d'une rénovation superbe de ses peintures Renaissance. Plusieurs scènes de films, téléfilms et séries télévisées ont été tournées dans la ville ou à ses abords, on peut citer la Grande Illusion, dont une partie est tournée au quartier Walter,la Décade Prodigieuse, les Alsaciens ou les Deux Mathildes, la Secrétaire du Père Noël, un épisode de Quai Numéro Un. En hiver, la magie de Noël à Colmar, c'est d'abord l'ambiance de la vieille ville décorée « comme un conte de fées »
  • Dambach-la-Ville, Alsace

    25 Dambach-la-Ville, Alsace
    Dambach-la-Ville est située au pied des Vosges et a la particularité d'être le plus grand village viticole d'Alsace. La plus belle vue de la Ville  est celle que l’on découvre depuis la chapelle Saint- Sébastien : le rempart en granit rose de 1323, défendu par trois tours de guet, les toits de tuile rouge des maisons serrées à l’intérieur du rempart, et, tout autour, le vert des vignes grimpant sur les coteaux. Citée dès le 11e  siècle, Dambach a été fortifiée au 14e  siècle. Depuis cette époque, les maisons, caves, granges occupent tout l’espace à l’intérieur du rempart. En passant dans les ruelles, on retrouve des bâtiments témoins de toutes les périodes de l’histoire : maisons à pans de bois du Moyen-âge, bâtiments Renaissance en pierre qui ont vu s’organiser la Guerre des Paysans, maisons du 17e  siècle reconstruites après la Guerre de Trente ans, grandes caves représentant la viticulture fl orissante au 18e  siècle. Dambach fourmillait d’activités viticoles et artisanales que l’on peut lire sur les blasons décorant les entrées des cours : vignerons, tonneliers, potiers, boulangers, forgerons, commerçants, charrons. Beaucoup de familles de vignerons élèvent toujours leurs vins dans les caves situées sous ces bâtisses.  
  • Eguisheim, Alsace

    26 Eguisheim, Alsace
      Eguisheim est l’un des plus beaux et typique village d’Alsace, classé parmi les plus beaux villages de France,  avec ses maisons à colombages, ses remparts et son château des Comtes d'Eguisheim sur la place centrale. La ville est entourée de collines recouvertes de vignes et est surplombée par les Trois-Châteaux qui veillent sur elle. Elu Village préféré des Français en 2013, il est le village natal supposé de Bruno d'Eguisheim-Dagsbourg, ancien évêque de Toul, qui devint pape sous le nom de Léon IX.    
  • Ensisheim

    26 Ensisheim
    Au coeur de la plaine d'Alsace, Ensisheim est une ville au caractère forgé par une histoire prestigieuse et mouvementée. Ancienne capitale des possessions rhénanes des Habsbourg, elle conserve un patrimoine architectural remarquable. Le 7 novembre 1492, une météorite d'un poids de 127 kg tomba à proximité de la ville. Un fragment de 55 kg est exposé au musée de la Régence Au début du XXe siècle, le développement de l’extraction de la potasse est à l’origine d’un nouvel essor pour la ville qui aura encore à subir de nombreuses destructions lors de la seconde guerre mondiale. Ensisheim se trouce sur le chemin de Compostelle alsacien.
  • Ferrette, Alsace

    21 Ferrette, Alsace
    Ferrette, petite cité médiévale blottie au pied de son château-fort, est nichée sur les premiers contreforts du Jura alsacien, dans le pays historique du Sundgau. En flânant dans la cité médiévale, des puissants comtes de Ferrette, on y découvre, son château-fort, son église, son hôtel de ville classé, un agréable jardin médiéval, des fontaines...  Le Prince Albert II de Monaco possède le titre de Comte de Ferrette.
  • Grentzingen, Alsace

    20 Grentzingen, Alsace
    Grentzingen, village rue, au coeur du Sundgau où apparaissent les premières collines du Jura, parallèle au cours de l’Ill, permet de découvrir un ensemble architectural, de maisons à pans de bois, unique datant essentiellement des XVIIIe et XIXe siècles. Ces maisons, toutes dans la rue principale, ont une ossature en bois autonome pour chaque niveau d’habitation. La maison à pans de bois était traditionnellement considérée comme un bien meuble, du fait qu’elle était chevillée, donc démontable et remontable à un autre endroit.       
  • Gueberschwihr, Alsace

    22 Gueberschwihr, Alsace
    Gueberschwihr, cité médiévale pittoresque, située non loin de Colmar, est un village caractéristique de la Route des Vins d'Alsace. Blottie à flanc de coteaux dans un écrin verdoyant de vignes, cette charmante bourgade a gardé son charme d'antan et son authenticité. Un riche riche patrimoine : maisons à colombages, porches sculptés, architecture remarquable, fleurissement et vignoble sont un plaisir des yeux. Dominant la place du village, le clocher roman du XIIème siècle, joyau du village, est une des étapes incontournables de la Route Romane d'Alsace. Gueberschwihr était autrefois entouré de murs et renfermait trois châteaux. La commune est classée "site historique" depuis le 14 octobre 1970.
  • Guémar, Alsace

    19 Guémar, Alsace
    Le nom de Guémar, Ghermari, apparaît très tôt en 768, dans l’histoire de l'Alsace. Le château appelé Molkenbourg fut construit en bois en 1287 par Rodolphe de Habsbourg pour tenir en respect Anselme de Ribeaupierre. Détruit par Cunon de Bergheim en 1293 il fut reconstruit et fortifié la même année. Ruiné au cours de la guerre de Trente ans, il fut démoli en 1783. Au cours de l’hiver 1944/1945, Guémar fut malheureusement le théâtre des durs combats de la « poche de Colmar ». Durant six semaines des bombardements prolongés  et des incendies ont causé des dégâts considérables, portant une atteinte irrémédiable à nombre de bâtiments historiques, bien conservés jusqu’alors.
  • Hunawihr, Alsace

    19 Hunawihr, Alsace
    Sur la route des vins d’Alsace, serti dans un écrin de vignes, Hunawihr est un village alsacien typique, classé parmi les « Plus Beaux Villages de France ». Etymologie d'Hunawihr : Le domaine de sainte Hune Hunawihr doit son nom à la sainte lavandière Huna qui, selon la légende, y aurait vécu au 12ème siècle avec son époux, le seigneur des francs Hunon. Ce village viticole est composé de maisons de vignerons à pignons sur rues aux petites cours étroites qui pour la plupart, datent du 16ème au 18ème siècle. Les habitations de vignerons limitent l'ornementation aux colombages, aux encadrements de fenêtres et au portail.   Surplombant le village, l’église St Jaques le Majeur du 15ème siècle, entourée d’un cimetière fortifié, a conservé un environnement intact qui met en valeur cet ensemble remarquable du paysage du patrimoine alsacien. Cette église servait aussi de donjon, où les habitants pouvaient se réfugier en cas d'attaque. de fenêtres et au portail. 
  • Hoffen, Alsace

    13 Hoffen, Alsace
    Le village de Hoffen fait partie de la région naturelle d'Outre-Forêt située tout au nord de l'Alsace. Ce village moins connu qu'Hunspach, village classé parmi les plus beaux de France, possède de belles maisons à colombages très anciennes et mérite d'être découvert. Toutes les maisons sont blanches avec des colombages très sombres, contrairement à celles d'Alsace centrale et méridionale qui sont peintes de couleurs variées. Grâce aux trois cours d'eau qui arrosent la commune, dont les ruisseaux le Seltzbach, le Haussauerbach et le Wintzenbach, il y avait autrefois quatre moulins à blé, dont l'un est toujours utilisé.
  • Hunspach, Alsace

    30 Hunspach, Alsace
    Hunspach est un village alsacien typique, dans l'Outre-Forêt, situé à 11 km  de Wissembourg. Il est classé parmi " les plus beaux villages de France " et est connu pour ses maisons à pans de bois (colombages) des XVIII et XIXè siècles, dont certaines ont encore les vitres bombées vers l'extérieur. Le tout forme un ensemble homogène et  inoubliable. Que dit-on à propos des vitres bombées qui intriguent tant ? On dit qu’elles ont l’avantage de permettre de voir sans être vu et donc de permettre de satisfaire à bon compte la curiosité des habitants.  
  • Katzenthal et son château Haut-Rhin ( oct 2012)

    10 Katzenthal et son château Haut-Rhin ( oct 2012)
    Etymologie de Katzenthal : "Le talus creusé" Katzenthal se situe au pied du versant oriental des Vosges, en retrait de la Route des vins d'Alsace, et à quelques kilomètres au nord-ouest de Colmar. Le château du Wineck, autrefois appelé aussi Weineck ou Windeck, qui date de la fin du XII° siècle, est à l’origine de la localité actuelle. Il est le seul château d’Alsace à être "cerné" de coteaux de vignes, et le célèbre grand cru Wineck-Schlossberg en tire son nom. Lors des combats et des bombardements associés à la bataille de la  Poche de Colmar qui fit rage du 5 décembre 1944 au 4 février 1945, le village fut dévasté à 90 %.
  • Kientzheim, Alsace

    47 Kientzheim, Alsace
    Kientzheim, situé au pied des collines sous-vosgiennes, non loin de Colmar, en Alsace, est protégé des intempéries par la barrière des Vosges à l'ouest. Avec 450 mm d'eau par an, ce climat, le plus sec de France, est particulièrement propice au développement des vignes sur les larges pentes exposées au sud. Kientzheim est cité pour la première fois en 785. L'ancien château de motte a laissé la place à une ville fortifiée avec une ceinture de remparts (1430) de 1.6 km de long et de 8 m de haut réputés imprenables. C'est le seul village d'Alsace qui est toujours complètement entouré de remparts.
  • Kaysersberg, Alsace, fête le Dr Albert SCHWEITZER

    14 Kaysersberg, Alsace,  fête le Dr Albert SCHWEITZER
    En 2013 nous fêtons le 100ème anniversaire du départ du Docteur Albert Schweitzer pour l'Afrique et la fondation de son hôpital à Lambaréné. Entre mai et juin 2013, Kaysersberg, sa ville natale, fête dignement cet anniversaire au travers de plusieurs manifestations et expositions :   Je vous propose de découvrir une très belle exposition située dans le parc Albert SCHWEITZER:   Intitulée « sur le chemin de la rencontre avec l’autre, j’apprends à me (re)-connaître » a été réalisée par les habitants de Kaysersberg et de la vallée ainsi que des écoles maternelles et primaire de Kaysersberg.   « Le bonheur est la seule chose qui se double si on le partage » Albert Schweitzer   Bonne découverte,   
  • Kayserberg, Alsace

    55 Kayserberg, Alsace
      A la sortie de Colmar, en Alsace, en direction du Col du Bonhomme, voie qui ouvre la route de la Lorraine vers Saint-Dié, au débouché de la vallée de la Weiss, une puissante forteresse, le Schossberg, veille sur Kaysersberg depuis des siècles. Baignées par les vignes, les vieilles murailles bravent fièrement le temps.   Kaysersberg, village préféré des Français, est l'un des plus beaux villages de France, pourtant quelque peu dans l'ombre de sa prestigieuse voisine Riquewihr, ou encore de la merveilleuse Colmar.
  • Mittelbergheim, Alsace

    31 Mittelbergheim, Alsace
    Accroché au flanc de la colline et au milieu du vignoble alsacien, Mittelbergheim est un de ces villages dont la singularité historique et architecturale mérite vraiment le détour. Situé au pied du Mont sainte Odile, la richesse  de son patrimoine  lui permet d'être classé parmi les Plus Beaux Villages de France. Plus de la moitié de son territoire est composée de vignobles dont les vins sont appréciés, notamment le grand cru Zotzenberg.
  • Molsheim, Alsace

    30 Molsheim, Alsace
    Molsheim, située sur la route des Vins d'Alsace, est une ancienne cité épiscopale, universitaire et le berceau de Bugatti, constructeur de voitures de sport éponyme. La Ville a su conserver et mettre en valeur les témoins de son glorieux passé. De l’Hôtel de la Monnaie à la Metzig, en passant par le Parc des Jésuites et le Musée de la Chartreuse, chacun de ses monuments a retrouvé un second souffle de vie.
  • Munster, Alsace

    31 Munster, Alsace
    Etymologie de Munster : "Le monastère" La ville de Munster, en Alsace, s’est progressivement constituée autour du monastère fondé à la confluence des deux Fecht sous Childéric II vers 660 par des moines disciples du pape Saint-Grégoire le Grand. Au plus tard en 1287, la Ville de Munster est entourée de remparts, de tours et de portes fortifiées. Les malheurs de la guerre de Trente Ans (1618-1648) font irruption dans la vallée en 1628. La ville de Munster a été détruite à 85 % lors de la Première guerre Mondiale. La ville est célèbre pour son fromage de caractère : le munster.  
  • Niedermorschwihr, Alsace

    22 Niedermorschwihr, Alsace
    Etymologie de Niedermorschwihr : "Le domaine du vallonnement" Niedermorschwihr est un mignon petit village, entouré de son vignoble, à proximité de Colmar en Alsace. Il se trouve sur le Chemin de Compostelle alsacien et la route des vins d'Alsace  En déambulant dans la rue principale, on découvre de belles maisons à colombages, de beaux oriels ainsi que plusieurs puits. On peut également y admirer une rareté architecturale en Europe : Le clocher gothique à toiture torse de l'église Saint Gall datant du 13ème siècle, unique en Alsace. Une autre rareté dans l'église : un orgue Silbermann datant de 1726.  
  • Obernai, Alsace

    35 Obernai, Alsace
    Obernai, ville natale de Sainte Odile, située au cœur de l'Alsace, sur la Route des Vins, au pied du Mont Sainte-Odile, à 25 km de Strasbourg, fait partie des Plus Beaux Détours de France. Le centre historique, encore contenu dans ses murailles, possède un très bel ensemble de belles maisons médiévales et renaissances.
  • Ribeauvillé, Alsace

    40 Ribeauvillé, Alsace
    Située sur la Route des Vins d'Alsace, entre vignoble et montagne, Ribeauvillé est une charmante cité qui a su valoriser son patrimoine historique. Au Moyen-âge, la cité était le siège de la Seigneurie de la famille des Ribeaupierre (d'où le nom de la ville de Ribeauvillé). Trois châteaux surplombent la ville : Le Saint Ulrich ou Grand Ribeaupierre est fondé avant 1030. Le Girsberg, ce tout petit château est sur le plan de l'architecture médiévale une des grandes réussites du 13ème siècle. Le Haut Ribeaupierre, son emplacement l'apparente aux grandes enceintes avec donjon rond, caractéristiques du 13ème siècle. De ses fortifications médiévales, la ville conserve encore aujourd'hui une partie de son mur de remparts et certaines de ses tours défensives, dont la " Tour des Bouchers " (du 13e siècle, reconstruite au 18e siècle), qui doit son nom à la corporation des Bouchers (chargée, en cas d'attaque de défendre la ville à partir de cette tour). Chaque année Ribeauvillé organise la fête des Ménétriers : D'après la tradition, un seigneur de Ribeaupierre aurait donné une pièce à un ménétrier qui avait cassé son instrument. Pour le remercier de sa générosité, les ménétriers choisirent cette famille comme suzerain. C'était il y a plus de 600 ans… Cette fête est la plus ancienne d'Alsace. Elle a su conserver les traditions, les costumes, les couleurs et la notoriété que lui donnèrent dès le XIV° siècle des centaines de musiciens et troubadours réunis à Ribeauvillé.
  • Riquewihr Alsace, les fortifications

    21 Riquewihr Alsace, les fortifications
    En 1291, Burkhardt de Horbourg fit élever des murailles et entourer Riquewihr d'un large et profond fossé. Ainsi le village  devint une petite forteresse de 300 m de long et de 220 m de large, qui pouvait au besoin abriter les habitants de plusieurs villages voisins. L'accès de la ville était assuré par deux portes, celle du bas, côté Est, détruite en 1804 et celle du haut, côté Ouest,connue sous le nom de Dolder (Beffoi). Cette porte surplombée d'une tour à cinq étages, a une hauteur de 25 mètres. Le passage pouvait au moment du danger être fermé par une porte très solide à deux battants et par une herse. La cloche dans le petit clocheton servait de signal d'alarme en cas d'approche de l'ennemi. L'intérieur du Dolder servait autrefois de lieu d'habitation au gardien du village. On peut ainsi encore voir les murs d'enceinte nord et ouest et les tours emblématiques de la cité : le Dolder et la Tour des Voleurs. Un coup d'œil le long du mur d'enceinte, à droite et à gauche du Dolder, donne une idée, de la solidité et de l'importance de ces fortifications. 
  • Riquewihr, Alsace, le village

    56 Riquewihr, Alsace, le village
    Riquewihr, classée parmi les plus beaux villages de France, est une cité médiévale située en plein cœur du vignoble alsacien qui doit sa renommée à son caractère pittoresque et à son remarquable patrimoine architectural. Le village, réputé pour l’excellence de ses vins,  est situé sur la route de vins d'Alsace à 10 km au nord de Kaysersberg et 4 km au sud de Hunawihr  et de Ribeauvillé. C'est à la suite de la construction de la seconde enceinte fortifiée de la ville, dans un sentiment de sécurité retrouvé, que, au 16ème et au début du 17ème siècle, les plus belles maisons de la ville ont fait leur apparition. L'énergie de ses habitants et la continuelle source de richesse que constituent pour eux la culture de la vigne et la vente de vin dans le vaste Empire, en sont les principaux moteurs. Contrairement aux autres villages de la région (tels Mittelwihr, Bennwihr, ou Sigolsheim), Riquewihr a miraculeusement échappé aux destructions de la seconde guerre mondiale  du fait de sa position en cul-de-sac. Cette préservation de son patrimoine ancien en fait l'un des villages les plus visités d'Alsace.
  • Rosheim, Alsace

    27 Rosheim, Alsace
    Rosheim, située dans le Bas-Rhin, sur la route romane et des vins d'Alsace, est riche d'un passé et d'un patrimoine exceptionnels qui lui ont valu le surnom de « cité romane », ou « ville à la rose »  L'église Saints-Pierre-et-Paul, bâtie entre 1145 et 1167, est considérée comme l'une des plus belles églises romanes d'Alsace. La maison romane, improprement dite « païenne », bâtie au XII° siècle, est considérée comme la plus ancienne construction civile d'Alsace. Les remparts intérieurs et extérieurs  datent des XIII° et XIV° siècles.
  • Rouffach, Alsace

    26 Rouffach, Alsace
    Rouffach est une petite ville en Alsace, à proximité de Colmar qui présente un intéressant centre historique, avec de beaux monuments biens conservés et mis en valeur. Y flâner est d’autant plus agréable que peu de touristes la fréquentent. On y découvre : Ancienne halle aux blés (xvie siècle). Notre Dame de l'Assomption, église en grès jaune mêlant styles roman et gothique. Une des deux tours est inachevée. La façade comporte une magnifique rosace à vingt lancettes. La nef est en style gothique du XIII° siècle « Musée du bailliage », musée d'histoire locale géré par la Société d'histoire et d'archéologie du canton de Rouffach. Ancien hôtel de ville. « Tour des sorcières » ayant probablement servi de prison au Moyen Âge. Les remparts de la ville. Église (couvent) des Récollets, aujourd'hui à l'abandon.
  • Seebach, Alsace

    23 Seebach, Alsace
    Seebach, en Alsace du Nord, a su conserver de magnifiques alignements de fermes traditionnelles à pans de bois (colombages) très soignés. Ici comme ailleurs, la ferme est " un outil adapté au travail agricole, conçu et aménagé par l'expérience des générations terriennes " et selon leurs coutumes et leurs goûts. Le village ayant été détruit pendant la Guerre de Trente Ans (1616 - 1648 et arrêt total des hostilités en 1679), la plupart des maisons datent du milieu du XVIIIe et début du XIXe siècles. Toutes les maisons sont blanches et à colombages noirs possèdent des auvents de protection alors que les toits à forte pente (40° à 60°) permettent à la neige de glisser et offrent une belle hauteur de grenier à céréales. Il est à noter que la partie inférieure du toit, le réveillon, est moins inclinée, et renverra donc neige et pluie plus loin des murs pour protéger ceux-ci et offrir un passage abrité autour de la maison.
  • Sélestat, Alsace

    27 Sélestat, Alsace
    Au cœur de l’Alsace, entre Colmar et Strasbourg, la ville de Sélestat reste méconnue et peu visitée. Elle abrite pourtant de beaux monuments, mais surtout l’une des deux seules bibliothèques humanistes d’Europe classée au patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 2012  La Bibilothèque Humaniste : elle est aujourd’hui abritée dans une ancienne halle aux blés du XIXème siècle. Y est présenté la bibliothèque ayant appartenu à Beatus Rhenanus, légué à la ville, ce qui représente plus de 3000 documents (manuscrits, incunables et imprimés) couvrant une période allant du VIIème au XVIème siècle. Ce musée est quasiment unique en Europe. En flânant dans les ruelles vous découvrirez de belles maisons anciennes, l'église romane Ste Foix, l'église gothique de style flamboyant St Georges, la salle Ste Barbe ... Cette ville, que je ne connaissais pas bien, que j'ai redécouverte avec beaucoup de plaisir, mérite vraiment le détour.  
  • Soultzbach les Bains, Alsace

    35 Soultzbach les Bains, Alsace
    Etymologie de Soultzbach les Bains : "Le ruisseau de la source salée" Niché dans le verdoyant vallon du Krebsbach, dans la vallée de Munster, Soultzbach les Bains, est le plus petit  village fortifié d'Alsace enserré dans une enceinte elliptique (1ha65). La plupart des maisons sont  à pans de bois.  Les portes cochères des grandes maisons témoignent d’une certaine opulence.  Fondée en 1275, aujourd'hui disparue, la station thermale réputée est le rendez-vous de l’Europe au siècle des lumières (Casanova y séjourna), d'où son nom de Soultzbach les Bains. Francis Mettauer, natif du village, chirurgien aux armées, est parti  aux Etats-Unis avec Lafayette et se fixa ensuite dans l’Etat de Virginie. Ce village est méconnu de beaucoup d'Alsaciens.
  • Strasbourg, Alsace

    29 Strasbourg, Alsace
     Strasbourg, en Alsace,  abrite de nombreux témoins du Moyen-Âge. Parmi les plus anciens vestiges de la ville, les ponts couverts, construits au XIII° siècle avaient pour rôle de protéger l'accès fluvial. Les tours visibles encore aujourd'hui sont les dernières des 90 que comptaient les défenses de la ville jusqu'au XIX° siècle. Le barrage Vauban est la suite logique du système défensif des ponts couverts. Écluse fortifiée construite à partir de 1685 par Vauban. ce barrage vise à renforcer les défenses de la ville. Il pouvait servir à inonder l'accès sud de la ville afin de ralentir (voire de stopper) la progression ennemie. Strasbourg compte aussi de nombreuses maisons à colombages. La maison Kammerzell est sans doute l'une des plus emblématiques. Construite au XV° siècle, elle prendra son aspect actuel en 1589 suite à d'importants travaux. On retrouve d'autres maisons à colombages dans le quartier de la Petite France Miraculeusement épargné par les guerres, ce quartier implanté sur l'Ill offre un véritable panorama de la Renaissance rhénane. Les maisons les plus remarquables sont la maison des tanneurs et la maison Haderer. Le centre historique, la Grande île ou ellipse insulaire, a été classé patrimoine mondial de l'Humanité par l'UNESCO en 1988 La Cathédrale Notre Dame de Strasbourg  se distingue aisément par sa couleur, due à l'utilisation de grès rose des Vosges, et par sa tour unique. Les travaux commencent, en 1176, par le chœur, le transept et l'abside dans un style qui évoque le roman tardif. La construction de la façade ne débute qu'en1276 dans un style clairement gothique qui s'apparente à la cathédrale Notre Dame de Paris. Elle est actuellement la deuxième plus haute cathédrale de France, après celle de Rouen, et culmine à 142 mètres. Elle est aussi connue pour son horloge astronomique chef-d'œuvre de l'art et de la science, sa grande rosace de 12 mètres de diamètre et son rayon vert créé par le vitrail de Judas qui se manifeste aux équinoxes lorsque le soleil brille sur la ville
  • Thann, Alsace, le château et la collégiale

    13 Thann, Alsace, le château et la collégiale
      Selon la légende, la ville de Thann (Haut-Rhin) au carrefour de l'Alsace et de la Lorraine tient son origine d'un miracle attribué à Saint Thiébaut, évêque de Gubbio (Ombrie en Italie). La vieille ville se déploie autour de la collégiale St-Thiébaut, joyau de l'architecture gothique, bâtie du 13ème au 15ème siècle. Le château de l'Engelbourg fut construit en nid d'aigle au début du 13ème siècle, au sommet du Schlossberg. Avec les traités de Westphalie la frontière avait été repoussée des Vosges sur le Rhin et ce château n'avait plus d'intérêt stratégique; aussi Louis XIV donna t'il l'ordre de démolir l'Engelbourg en février 1673.  La Collégiale Saint Tiébaut, avec la cathédrale de Strasbourg, est l'un des édifices les plus représentatifs du gothique rhénan en Alsace. Construite entre les années 1324 et 1631, elle survit aux injures du temps et aux ravages des guerres successives. L'impressionnant édifice, et sa flèche de soixante dix-huit mètres de haut, rappellent que Thann, situé sur l'axe international Italie - Pays-Bas, fut un lieu de pèlerinage renommé.          
  • Turckheim, Alsace 1/2

    25 Turckheim, Alsace 1/2
    La ville de Turckheim est située  sur la route des vins d'Alsace dans la vallée de la Fecht, non loin de la ville de Colmar. Les fortifications de la vieille ville de Turckheim ont été construites sous une forme triangulaire. Les remparts sont percés de trois portes qui permettaient l'entrée dans la ville. Beaucoup de maisons ont été construites contre le mur d'enceinte, faisant ainsi l'économie d'un mur. Emblèmes de Turckheim, ces trois Portes de la ville ont cependant failli  disparaître durant le XIXème siècle, pour répondre à des besoins d'urbanisme (pour la Porte de Munster), de construction (pour la Porte du Brand) ou d'esthétisme générale (pour les trois ) La Porte de France, datant de 1330 pour sa parie basse était destinée aux échanges économiques A l'origine, elle était munie d'un pont-levis, d'une herse et bien entendu de deux portes que l'on refermait la nuit et pendant la messe du dimanche. La Porte de Munster construite durant le XIVème siècle marque avant tout l'histoire de la sorcellerie, puisque c'est par cette porte que les suppliciées rejoignaient la Wann, où elles étaient exécutées. c'est par cette porte que le maréchal de Turenne pénétra dans la ville en 1675 La Porte du Brand avait la vocation la plus défensive. Elle était dotée d’une herse, d’un pont-levis enjambant un fossé et de deux portes battantes que l’on gardait soigneusement bouclées, si ce n’est lors de la saison des vendanges. Le Corps de Garde à l'origine "Laube" (halles) , puis "Herrenstube"(hôtel de ville) , le bâtiment fut donné aux corporations en 1575 , qui en firent leur poêle. L'Hôtel de Ville de style du 17ème siècle, était autrefois le siège du prétoire de la justice de l'ancienne ville impériale. L'étable et les attenants ont disparu vers 1860. Voici le 1er diaporama sur deux      
  • Turckheim, Alsace 2/2

    30 Turckheim, Alsace 2/2
    Les fortifications de la vieille ville de Turckheim on été construites sous une forme triangulaire. Les remparts sont percés de trois portes qui permettaient l'entrée dans la ville. Beaucoup de maisons ont reconstruites contre le mur d'enceinte, faisant ainsi l'économie d'un mur. Emblèmes de Turckheim, ces trois Portes de la ville ont cependant failli  disparaître durant le XIXème siècle, pour répondre à des besoins d'urbanisme (pour la Porte de Munster), de construction (pour la Porte du Brand) ou d'esthétisme générale (pour les trois ) La Porte de France, datant de 1330 pour sa partie basse était destinée aux échanges économiques. A l'origine, elle était munie d'un pont-levis, d'une herse et bien entendu de deux portes que l'on refermait la nuit et pendant la messe du dimanche. La Porte de Munster construite durant le XIVème siècle marque avant tout l'histoire de la sorcellerie, puisque c'est par cette porte que les suppliciées rejoignaient la Wann, où elles étaient exécutées. C'est par cette porte que le maréchal de Turenne pénétra dans la ville en 1675 La Porte du Brand avait la vocation la plus défensive. Elle était dotée d’une herse, d’un pont-levis enjambant un fossé et de deux portes battantes que l’on gardait soigneusement bouclées, sauf pendant la saison des vendanges. Le Corps de Garde, à l'origine "Laube" (halles), puis "Herrenstube"(hôtel de ville). Le bâtiment fut donné aux corporations en 1575, qui en firent leur poêle (lieu de réunion). L'Hôtel de Ville, de style du 17ème siècle, était autrefois le siège du prétoire de la justice de l'ancienne ville impériale. L'étable et les attenants ont disparu vers 1860. Voici le 2ème et dernier diaporama.
  • Wissembourg, Alsace

    40 Wissembourg, Alsace
    Wissembourg, en Alsace, a été fondée voici 13 siècles par les moines bénédictins qui y bâtirent une abbaye. marque l'entrée du Parc Naturel Régional des Vosges du Nord. Elle fait partie d’un secteur classé depuis 1989 « Réserve mondiale de la Biosphère». Depuis 2008 la ville a également été admise au sein des 100 « Plus beaux détours de France » regroupant à travers toute la France, des villes touristiques de charme à découvrir. La ville est riche d’un patrimoine religieux préservé en dépit d’un passé particulièrement troublé. La cité s’est développée autour de l’église abbatiale Saint Pierre et Paul, le deuxième plus grand édifice gothique d’Alsace après la cathédrale de Strasbourg. Elle est située sur le Chemin de Compostelle en provenance du Palatinat en Allemagne Les Wissembourgeois eurent souvent à pâtir des pillages et privations dus aux guerres et aux brigands. Le plus connu d'entre eux, Jean de Drott, comte Palatin, l'est sous le nom de Hans Trapp, figure légendaire des Noëls alsacien.  
  • Zellenberg, Alsace

    25 Zellenberg, Alsace
    Etymologie de Zellenberg : "Le montagne de la cellule du moine" Village sur la route des vins d'Alsace à 2 km de Riquewihr dans le Haut-Rhin, Zellenberg est situé sur une colline à 285 mètres d'altitude en plein vignoble ce qui lui confère une forme originale et pittoresque. Un château fort y fut construit au 12ème siècle à l’extrémité sud de la colline. Ce château fut détruit à la Révolution ; de ses anciennes fortifications, Zellenberg conserve deux tours rondes de défense : la première située à l’entrée du village, coiffée d’un nid de cigognes, jouxte l’église baroque de 1760 et la seconde placée à l’extrémité haute du village. Les maisons du village resserrées les unes contre les autres, permettent de découvrir l’architecture typique des maisons de vignerons : cellier qui se trouve parfois en sous sol, rez-de-chaussée en pierre réservé à l’activité professionnelle (pressoir), petite étable et escalier montant à l’étage en pan de bois (colombages) où se trouve le logis dans lequel on pénètre par une porte en plein cintre comportant une date ou un emblème.