Monaco, chapelle de la Miséricorde

Au cœur de la vieille ville de Monaco, sur la place de la Mairie, la Chapelle de la Miséricorde est construite au milieu du XVIIème siècle dans un style baroque. Elle est la propriété de la confrérie des Pénitents noirs. La chapelle conserve quelques chefs-d'oeuvre comme un Christ sculpté en plein bois par le monégasque François-Joseph Bosio, sculpteur officiel de l'Empereur Napoléon Ier et un autel en marbre polychrome. Une belle collection de peinture orne les murs de la Chapelle comme « la délivrance des âmes du purgatoires » où les saints locaux y sont représentés.

  • Construite à l'apogée de l'ère baroque, la première pierre a été bénie  en 1639
    Construite à l'apogée de l'ère baroque, la première pierre a été bénie en 1639
  • Le choeur vu depuis l'entrée de la chapelle de la Miséricorde
    Le choeur vu depuis l'entrée de la chapelle de la Miséricorde
  • Le maître-autel, en marbre polychrome, avec la Vierge entourée de  sculptures
    Le maître-autel, en marbre polychrome, avec la Vierge entourée de sculptures
  • Très belle peinture du plafond du choeur
    Très belle peinture du plafond du choeur
  • Sculptures et peintures du côté gauche de la chapelle
    Sculptures et peintures du côté gauche de la chapelle
  • Gros plan sur Sculptures et tableaux du côté gauche de la chapelle
    Gros plan sur Sculptures et tableaux du côté gauche de la chapelle
  • Sculptures et peintures du côté droit de la chapelle
    Sculptures et peintures du côté droit de la chapelle
  • Gros plan sur les sculptures et les tableaux du côté droit de la chapelle
    Gros plan sur les sculptures et les tableaux du côté droit de la chapelle
  • La chapelle abrite un christ sculpté  en plein bois de F.J.Bosio
    La chapelle abrite un christ sculpté en plein bois de F.J.Bosio
  • Le trésor et des reliques
    Le trésor et des reliques
  • La tribune et des sculpures vus depuis le choeur
    La tribune et des sculpures vus depuis le choeur
  • Peintures du plafond de la nef
    Peintures du plafond de la nef