France

  • Le Donjon, le château de Contresol

    11 Le Donjon, le château de Contresol
     Le château de Contresol de style néogothique construit entre 1881 et 1891, se trouve dans l'Allier près du village le Donjon. Sa construction s'inspire principalement de l'aile Louis XII du château de Blois. Le plan en L présente une tour porche dans l'angle et un donjon circulaire. Chaque aile, délimitée par des murs pignons, est dotée de parements polychromes à décor flamboyant. Un très beau parc boisé abrite la ferme-régie du vieux château, une petite chapelle et une glacière à voûte inversée. Il est classé Monument historique depuis le 27 mars 2006
  • Lapalisse, château de La Palice

    18 Lapalisse, château de La Palice
    Le château de La Palice, la résidence du célèbre Maréchal de France,  est construite en bordure de la Besbre et se trouve à Lapalisse dans l'Allier. La partie féodale du château a été bâtie entre le XI ° et le XIII° siècle. Le logis primitif, trois des tours et les courtines datent approximativement du XIII° siècle, tout comme les remparts complétés au XIV° siècle. La chapelle St Léger  de style gothique a été construite en 1461, puis le logis Renaissance à parements de briques fin XV° début XVI° siècle.
  • Sainte Agnès, château médiéval

    20 Sainte Agnès, château médiéval
    Les ruines du château du village de Sainte Agnès, au dessus de Menton dans les Alpes maritimes, se situent sur l'éperon rocheux au dessus du village à une altitude de près de 800m. Le château fut érigé en 1158 et  appartenait à cette époque au Comte de Vintimiglia mais fut détruit en grande partie en 1694 sur ordre de Louis XIV. Le panorama y est grandiose et à 360° : vue sur la baie de Menton comme sur les montagnes. Par temps clair on peut même apercevoir la Corse. - 
  • Saint Jean-d'Angle, le château-fort vu de l'extérieur

    22 Saint Jean-d'Angle, le château-fort vu de l'extérieur
    Le château fort de Saint Jean d'Angle, en Charente-Maritime, est réputé avoir été construit en 1180 par Guillaume de Lusignan et Denise d'Angle. Il constitue un exemple remarquable de ce genre de château qu'on appelle un Shell keep. Il s'agit en fait d'un type de forteresse qui a servi de transition entre la motte féodale constituée d'une butte de terre sur laquelle on construisait une tour en bois et le château fort bâti en pierre. Bien que très primitif, le château fort de Saint Jean d'Angle comporte tous les éléments propres à la défense lors d'un siège. L'histoire du château est liée à celle des marais salants du golfe de Saintonge et de Brouage. Quand le château est classé Monument Historique en avril 1994, il est encore debout mais prêt à s'écrouler. Il est racheté en décembre 1994 par Alain Rousselot qui, en collaboration avec les architectes des Bâtiments de France, entreprend une rénovation qui durera 5 ans. Pour la qualité de cette restauration, il sera attribué au propriétaire deux prix prestigieux : le Grand Prix des Vielles Maisons Françaises et le prix Europa Nostra.
  • Saint Jean-d'Angle, le château-fort vu de l'intérieur

    25 Saint Jean-d'Angle, le château-fort vu de l'intérieur
    Le château fort de Saint Jean d'Angle, en Charente-Maritime, est réputé avoir été construit en 1180 par Guillaume de Lusignan et Denise d'Angle. Il constitue un exemple remarquable de ce genre de château qu'on appelle un Shell keep. Il s'agit en fait d'un type de forteresse qui a servi de transition entre la motte féodale constituée d'une butte de terre sur laquelle on construisait une tour en bois et le château fort bâti en pierre. Bien que très primitif, le château fort de Saint Jean d'Angle comporte tous les éléments propres à la défense lors d'un siège. L'histoire du château est liée à celle des marais salants du golfe de Saintonge et de Brouage. Quand le château est classé Monument Historique en avril 1994, il est encore debout mais prêt à s'écrouler. Il est racheté en décembre 1994 par Alain Rousselot qui, en collaboration avec les architectes des Bâtiments de France, entreprend une rénovation qui durera 5 ans. Pour la qualité de cette restauration, il sera attribué au propriétaire deux prix prestigieux : le Grand Prix des Vielles Maisons Françaises et le prix Europa Nostra. Ce 2ème diaporama décrit les remparts vus depuis la cour et le chemin de ronde du château
  • Saint Jean-d'Angle, le château-fort-Le logis seigneurial

    22 Saint Jean-d'Angle, le château-fort-Le logis seigneurial
    Le château fort de Saint Jean d'Angle, en Charente-Maritime, est réputé avoir été construit en 1180 par Guillaume de Lusignan et Denise d'Angle. Il constitue un exemple remarquable de ce genre de château qu'on appelle un Shell keep. Il s'agit en fait d'un type de forteresse qui a servi de transition entre la motte féodale constituée d'une butte de terre sur laquelle on construisait une tour en bois et le château fort bâti en pierre. Bien que très primitif, le château fort de Saint Jean d'Angle comporte tous les éléments propres à la défense lors d'un siège. L'histoire du château est liée à celle des marais salants du golfe de Saintonge et de Brouage. Quand le château est classé Monument Historique en avril 1994, il est encore debout mais prêt à s'écrouler. Il est racheté en décembre 1994 par Alain Rousselot qui, en collaboration avec les architectes des Bâtiments de France, entreprend une rénovation qui durera 5 ans. Pour la qualité de cette restauration, il sera attribué au propriétaire deux prix prestigieux : le Grand Prix des Vielles Maisons Françaises et le prix Europa Nostra. Les deux premiers diaporamas concernaient les remparts du château. Ce 3ème et dernier diaporama décrit le logis seigneurial. Accolé aux remparts il a été remanié à la Renaisssance par Charlotte de St GELAIS de LUSIGNAN. D'anciens mannequins en cire du musée Grévin de la Rochelle ont été mis en scène pour évoquer la vie au Moyen-âge.