Arboretums, jardins, parcs

  • Anduze, Bambouseraie

    32 Anduze, Bambouseraie
    La Bambouseraie d’Anduze, en plein coeur des Cevennes, non loin d'Alès, offre un dépaysement total, parc unique en son genre, planté de forêts de bambous, mais aussi savamment paysagé : ici quelques maisons sur pilotis typiques du Laos, là un jardin d’inspiration japonaise, ailleurs une forêt d’arbres géants plus que centenaires…C'est aussi un lieu qui respire la magie. Est-ce lié aux principes du Feng Shui qui soutendent en partie son organisation, ou bien à l’habilité des artistes dont les installations éphémères soulignent la poésie des lieux ?
  • Colmar, la ville et ses parcs en automne

    40 Colmar, la ville et ses parcs en automne
    Balade automnale à travers la ville de Colmar et ses parcs
  • Eze-Village, le château et le jardin exotique

    36 Eze-Village, le château et le jardin exotique
    Le jardin exotique d'Eze, situé dans les ruines du château, est l'un des sites incontournables de ce village de la Côte d'Azur. En plus de sa remarquable collection de cactées et de plantes succulentes, on y découvre également des déesses de terre, sculptures de Jean-Philippe Richard. Ce jardin suspendu au-dessus de la Méditerranée offre un panorama à couper le souffle. Du sommet du jardin, la vue porte sur Saint-Jean-Cap-Ferrat, Nice et même jusqu'à Saint-Tropez ! 
  • Floride, Delray Beach, jardin japonais

    30 Floride, Delray Beach, jardin japonais
    Le musée et jardin japonais Morikami est un site dédié à l'art et à la culture japonaise. Il est situé en Floride aux Etats-Unis. Il est composé de deux pavillons, un jardin de bonsaïs et un grand parc de style japonais Roji (jardin des gouttes de rosée). Le vaste jardin reproduit de multiples aspects des aménagements japonais. En faisant le tour du lac, on y retrouve d'antiques lanternes de pierre (des Toros), des cascades, des ponts de bois de style traditionnel, des jardins de bambous, des aménagements de pierres symbolisant des plans d'eau, ainsi qu'une impressionnante collection de bonsaïs. L'atmosphère est paisible et relaxante.
  • Floride, Delray Beach, les bonsaïs du jardin japonais

    20 Floride, Delray Beach, les bonsaïs du jardin japonais
    Le jardin japonais Morikami est un site dédié à l'art et à la culture japonaise. Il est situé en Floride aux Etats-Unis. Il est composé de deux pavillons, un grand parc de style japonais Roji (jardin des gouttes de rosée) et un jardin de bonsaïs.  Le Bonsaï est un arbre est miniaturisé par des techniques de taille particulières, et en ligaturant ses branches. On le rempote régulièrement afin de tailler ses racines internes ainsi que celles qui joignent la surface du pot (le nebari), afin d'en faire une œuvre d'art esthétique ressemblant à l'arbre dans la nature. 
  • Lilienthal, Kaiserstuhl, arboretum

    25 Lilienthal, Kaiserstuhl, arboretum
    Liliental, "vallon des Lys", situé sur les hauteurs du Kaiserstuhl, non lieu de Breisach en Allemagne, est un endroit idyllique où la nature est restée intacte. Sur l’emplacement d’un ancien domaine agricole, les forestiers allemands ont implanté un arboretum, qui rassemble une impressionnante collection d’arbres d’espèces endémiques, ainsi que des essences venues d’Asie et d’Amérique. C’est pourquoi, le promeneur peut y voir une forêt de pins Mammouth (Séquoïas), qui permet d’apprécier la taille impressionnante de ces géants d’Amérique. Les semences ont été importées de Californie en 1960, semées en pépinière, puis implantées à Lilienthal. Les forestiers ont fait un effort particulier sur la réintroduction d’essences endémiques en voie de disparition. Ce fut le cas pour l’alisier, qui a été multiplié en pépinière en vue de la replantation en forêt sur tout le territoire. De nombreux sentiers balisés, agrémentés de panneaux explicatifs, permettent au visiteur de se promener tout en se cultivant. Une sympathique auberge, le Lilienhof, a pris place dans le bâtiment principal du site. Le climat du Kaiserstuhl explique la présence importante d'espèces végétales mais aussi animales aimant la chaleur. C’est aussi l'un des lieux qui présente la plus grande diversité d'Orchidées en Europe avec plus de 30 espèces recensées.
  • Monaco, la grotte de l'Observatoire

    18 Monaco, la grotte de l'Observatoire
    La grotte de l'Observatoire se trouve la base de la falaise du Jardin Exotique de Monaco, à 100m d'altitude. La roche calcaire, creusée par l'eau chargée de gaz carbonique, est parsemée de cavernes ornées de concrétions aux noms évocateurs : stalactites, stalagmites, draperies, colonnes, spaghetti… La grotte s'enfonce pratiquement jusqu'au niveau de la mer et elle est parcourue régulièrement par des spéléologues locaux. La présence d'hommes préhistoriques aux abords de cette grotte est attestée par les restes d'ossements des animaux qui constituaient leur nourriture. Ces vestiges témoignent également des variations climatiques qui se sont produites depuis 250 000 ans.
  • Monaco, jardin des agrumes de la villa Sauber

    21 Monaco, jardin des agrumes de la villa Sauber
    Le jardin des agrumes de la villa Sauber de Monaco est mis à la disposition des élèves de la principauté de Monaco. Ils viennent observer, manipuler, goûter afin de mieux appréhender les différentes règles qui régissent le monde végétal : photosynthèse, pollinisation, germination. Tous les agrumes font partie du genre Citrus et ont fait l'objet de nombreux croisements. On considère qu'il n'y a qu'une seule "super espèce" qui inclut les citronniers, les limettiers et les orangers.
  • Monaco, le jardin exotique 1/2

    28 Monaco, le jardin exotique 1/2
    Le Jardin exotique de Monaco, inauguré en 1933, est réputé dans le monde entier comme le plus grand jardin de plantes succulentes du monde. On y recense en effet quelques 6000 variétés de cactées, de fleurs semi-désertiques et de plantes succulentes, autrefois appelées plantes grasses. Aloès, agaves, figuier de Barbarie et autres euphorbes sont quelques-unes des espèces emblématiques de ce jardin.  Les végétaux acclimatés dans ce Jardin sont originaires de plusieurs zones sèches lointaines (d’où le terme d’exotiques) ; sud-ouest des Etats-Unis, Mexique, Amérique centrale et du sud pour les cactées et les agaves ; Afrique du sud, orientale et péninsule arabique pour les autres succulentes. Le nombre de photos étant important, j'ai scindé le diaporama en deux. Voici le premier
  • Monaco, le jardin exotique 2/2

    26 Monaco, le jardin exotique 2/2
    Le Jardin exotique de Monaco, inauguré en 1933, est réputé dans le monde entier comme le plus grand jardin de plantes succulentes du monde. On y recense en effet quelques 6000 variétés de cactées, de fleurs semi-désertiques et de plantes succulentes, autrefois appelées plantes grasses. Aloès, agaves, figuier de Barbarie et autres euphorbes sont quelques-unes des espèces emblématiques de ce jardin.  Les végétaux acclimatés dans ce Jardin sont originaires de plusieurs zones sèches lointaines (d’où le terme d’exotiques) ; sud-ouest des Etats-Unis, Mexique, Amérique centrale et du sud pour les cactées et les agaves ; Afrique du sud, orientale et péninsule arabique pour les autres succulentes. Le nombre de photos étant important, j'ai scindé le diaporama en deux. Voici le deuxième
  • Monaco, jardin japonais

    37 Monaco, jardin japonais
    Placé au cœur de la principauté de Monaco, le Jardin Japonais a été conçu à la demande du Prince Rainier III par l'architecte paysagiste Yasuo Beppu. Il lui a fallu plus de 17 mois de préparation pour terminer le jardin.  Ce jardin est construit sur une structure asymétrique et quasi-naturelle ainsi que sur la base d’un jardin zen en respectant les règles très strictes du concept de la pensée zen. Composé de cascades, de plages, de ruisseaux, le jardin offre un paysage apaisant et magnifique. Il concilie admirablement bien l’eau, les végétaux et la pierre. De nombreux éléments, comme le portail, la maison à thé et la terrasse couverte, ont été assemblés au Japon puis transportés à Monaco et installés par des ouvriers japonais.   
  • Monaco, le jardin de l'UNESCO

    16 Monaco, le jardin de l'UNESCO
    Surplombant le quartier et le port de Fontvieille, au pied du Rocher et du palais princier de Monaco, le jardin de l’UNESCO est un endroit calme et reposant. Des sculptures font du jardin une exposition à ciel ouvert alors que les amoureux de la nature préféreront admirer les nombreux spécimens de fleurs et d’arbres.
  • Monaco , la Roseraie Princesse Grace de Monaco

    38 Monaco , la Roseraie Princesse Grace de Monaco
    La Roseraie Princesse Grace de Monaco a été créée le 18 juin 1984. S.A.S Le Prince Rainier III voulait un espace en souvenir à son épouse la Princesse Grace.  Près de 30 ans après, c’est une nouvelle et vaste Roseraie qui ouvre ses portes tout en gardant le charme de l’ancienne avec 5000 m2 de surface dont 8 000 rosiers avec 300 variétés différentes Parmi tant d’autres, les visiteurs pourront découvrir la Rose de la famille Princière Grimaldi, la Rose des Princes et Princesses et de Personnalités ... L’entretien de la Roseraie prend en compte l'aspect environnemental ce qui pourrait amener à la labellisation de la Roseraie comme « Jardin écologique ».  
  • Munster, le parc Albert Schweitzer

    12 Munster, le parc Albert Schweitzer
    Jusqu’en 1926, les actuels parcs de la Fecht et parc Albert Schweitzer de Munster, Alsace,ne formaient qu’un seul ensemble, appartenant à la dynastie des Hartmann ; Industriels, mécènes et hommes politiques influents. Dénommé « Herrengarten », actuellement Albert Schweitzer, ce jardin anglais s’étendait jusqu’à la sortie Est de Munster, il était le lieu de villégiature et de repos des Hartmann. Les arbres superbes, aux essences prestigieuses ont été plantés par les Hartmann et constituent un des trésors naturels de la ville de Munster. En plus de la sérénité qui y règne, le Parc Albert Schweitzer est doté de statues : les statues de sphinx achetées en 1815 par Frédéric Hartmann et les griffons, gardiens des trésors…
  • Munster, Alsace, le parc de la Fecht

    10 Munster, Alsace, le parc de la Fecht
    Jusqu’en 1926, les actuels parcs de la Fecht et parc Albert Schweitzer de Munster en Alsace, ne formaient qu’un seul ensemble, appartenant à la dynastie des Hartmann : Industriels du textile, mécènes et hommes politiques influents. Les couleurs automnales sublîment ce endroit où il fait bon se poser Quand j'étais adolescent, il était possible de faire du canotage sur l'étang.  
  • Roquebrune-Cap Martin L'oliveraie

    16 Roquebrune-Cap Martin L'oliveraie
    Le parc du Cap Martin de Roquebrune-Cap Martin est une oliveraie dont la plupart des sujets sont millénaires, voire pour certains, bi- millénaires. On en dénombre 300 environ. Sa superficie totale est de 3,5 ha, et le parc connait deux zones distinctes.  La partie Est du parc a été conçue sur le principe des jardins à la Française et abrite de belles sculptures dont certaines monumentales. La partie Ouest, objet de ce diaporama, est la plus naturelle, c’est là que se trouve l’oliveraie, et la topographie des restanques ou planches a été conservée. Les oliviers plantés sont d’une variété typique de Roquebrune-Cap-Martin ; l’INRA a réalisé un prélèvement et l’a identifié comme « olea europaea rocabruna ». Dans le parc, il existe deux puits, l’un des deux est encore fonctionnel, il puise l’eau dans une nappe phréatique à une vingtaine de mètres en dessous de la surface du sol.
  • Trois-Epis, les trois jardins

    20 Trois-Epis, les trois jardins
    La station climatique des Trois-Epis, au dessus de Niedermorschwihr, à 650m d'altitude, offre un superbe belvédère sur la plaine d'Alsace Depuis avril 2013, la station climatique des Trois-Epis a créé  trois superbes jardins aux différentes thématiques : Roseraie, Spiritualité et Bien-être. Le premier, est une roseraie où se mêle une quarantaine d’espèces de roses anciennes. Le second, la spiritualité, en escalier, est adossé au couvent des Rédemptoristes et l’on y trouve un labyrinthe de vignes, un champ de blé, une terrasse évoquant l’eau, le feu, la terre, quelques alcoves en osier… Le troisième, le bien-être, se trouve sur le chemin qui mène au monument du Galtz, le Christ protégeant l'Alsace
  • Vosges, Haut-Chitelet, jardin botanique

    38 Vosges, Haut-Chitelet, jardin botanique
    Jardin d’altitude du Haut-Chitelet en Alsace Le plus riche jardin alpin de France a été créé en 1966 à 1 228 mètres d’altitude dans les Vosges. Sur un hectare et demi, les plantes de la plupart des montagnes du globe se trouvent regroupées par affinités géographiques et écologiques. Une place particulière est réservée à la flore des Vosges avec notamment la présentation d’une tourbière.